Voyages Pérou
accueil | presentation | NOS VOYAGES | NOTRE CONCEPTION DU VOYAGE | QUI VOYAGE AVEC NOUS | CHOISIR SON VOYAGE | CONTACT | INFOS PRATIQUES
 
Andes sacrées et fêtes péruviennes Tous nos voyages en Ethiopie
PEROU - A277
 
Déroulement du voyage
 
JOUR 1 : PARIS - LIMA
 
Vol pour Lima. Nuit à l’hôtel San Augustin executive. Repas libres. 
 

 
JOUR 2 : LIMA – LA OROYA (4800m) – TARMA (3600 m) (6h de route)
 
Départ pour La Oroya par une route parallèle à la voie ferrée qui va de Lima à Huancayo. Les paysages de montagnes sont splendides. Continuation pour Tarma en territoire andin où nous passons la nuit dans une ancienne hacienda, transformée en hôtel simple mais extrêmement convivial par les propriétaires José et Inge. Visite de la pittoresque ville de Tarma, appelée la ville des fleurs, qui doit sa réputation à de beaux paysages et à un climat très agréable. Nuit à la hacienda La Florida ou équivalant.
 

 
JOUR 3 : TARMA - HUANCAYO (3h de route)
 
En route pour Huancayo, visite du site archéologique de Tarmatambo et de quelques villages coloniaux. Dans la vallée de Mantaro, à une demi-heure de la ville de Huancayo,  province de la Concepción, se trouve le Couvent de Santa Rosa de Ocopa, construit par des missionnaires franciscains en 1725, afin d’évangéliser les populations de la forêt amazonienne. D’anciens cloîtres coloniaux existent toujours, ainsi qu’une impressionnante bibliothèque qui garde plus de 25000 volumes. Dans la vallée du Mantaro, l’une des plus fertiles des Andes centrale, les habitants vivent de l’agriculture, de l’élevage, du commerce et du tourisme. La région fut jadis peuplée par les Huancas, peuple ennemi des Incas, et qui, selon la légende, dut se soumettre, malgré une résistance féroce, à Pachacútec. Route pour Huancayo en passant par San Pedro de Cajas, connu pour ses tissages en laine ovine. Huancayo, le “lieu de la grande pierre” en quechua. Dîner et nuit à l’hôtel Turistas Huancayo ou équivalant.
 

 
JOUR 4 : HUANCAYO – HUANCAVELICA
 
Flânerie dans le marché du dimanche où sont exposées diverses pièces artisanales : orfèvrerie, céramique, lainages… provenant de toute la région. Huancayo est connue depuis le temps de la colonisation pour la production de textiles, de broderies, de chapeaux et de poterie. En début d’après-midi, départ pour Huancavelica. Traversée de paysages époustouflants. Huancavelica est une ville coloniale au cœur des Andes. Le nom de cette cité minière fondée en 1571 provient du quechua «idôle en pierre». Huancavelica fut le point de départ de la route du mercure. Le précieux métal liquide était transporté à dos de lamas et de mules jusqu’au port d’Ica.  Fondée en 1571, par les Espagnols pour exploiter les ressources minières, Huancavelica est une jolie petite ville indigène où les habitants s’habillent encore en costumes traditionnels. Les églises de Huancavelica sont parmi les plus beaux exemples d’art colonial du Pérou. Tour de ville en fonction de l’horaire d’arrivée : la Place d’Armes, la cathédrale, les maisons coloniales, les places San Sebastian et San Francisco… (Si ce tour de ville ne peut être fait ce jour là, il sera fait le lendemain matin avant de partir pour Paracas). Dîner et nuit à l’hôtel Presidente Huancavelica. 
 

 
JOUR 5 : HUANCAVELICA - AYACUCHO
 
Départ de Huancavelica pour Ayacucho, superbe cité andine qui a conservé son atmosphère d'antan. Visite du centre d'Ayacucho. Nuit à l'hôtel DM Ayacucho. 
 

 
JOUR 6 : AYACUCHO – HUARI - QUINUA - AYACUCHO
 
Visite d'Ayacucho et de Quinua, un village de potier. Non loin d'Ayacucho, nous nous rendons à Huari. Située à 3000m d'altitude, cette cité précolombienne de plan circulaire aurait été un puissant centre administratif.  La culture Huari se caractérise par une céramique fine et polychrome, signe de l'affluence de la civilisation de Nazca et de Tihuanaco. Nuit à l'hôtel DM Ayacucho. 
 

 
JOUR 7 : AYACUCHO - PARACAS (6h de route)
 
Départ par la route pour Paracas. Nous descendons la spectaculaire "Ruta de Los Libertadores" à travers des paysages grandioses typiquement andins, avant de remonter vers Castro Virreyna. En route, nous traversons les lagunes formées par le Rio Pisco à Santa Ines et visitons les pétroglyphes de Pakra avec leurs dessins uniques de « singes danseurs », puis les vestiges d’architecture inca de Tambo Colorado. Arrivée à Paracas et nuit au Condor Beach.
 

 
JOUR 8 : PARACAS – ILES BALLESTAS – ICA – NAZCA (190 km - 3h de route)
 
Départ matinal à bord d’un bateau à moteur pour rallier les îles Ballestas (2h30 d'excursion). Ces îles sont peuplées de milliers d’oiseaux de toutes espèces, qui permirent d’y développer une importante activité de production de « guano » qui fît la richesse du pays et la réputation de ces îles. Nous observons sur les plages des centaines de fous de Bassan, loups de mer et peut-être quelques manchots. Nous reprenons la Panaméricaine en direction d’Ica, où nous visitons le passionnant musée archéologique, avec sa collection de momies, poteries, textiles. Continuation du voyage et arrêt pour la visite d'une distillerie de pisco et découvrir le processus de production. En option, survol des lignes de Nazca (environ 130€ par personne). Arrivée à Nazca. Nous assistons à un petit concert de cajon, instrument à percussion. Nuit à l’hôtel Casa Andina classic. 
 

 
JOUR 9 : NAZCA – CAHUACHI - CIMETIERE DE SACACO – PUERTO INCA (6h de route)
 
Départ en buggy pour les ruines de Cahuachi. Avant Yauca, visite du cimetière de Sacaco, un des plus riches cimetières de vertébrés préhistoriques d’Amérique, regorgeant de restes osseux datant de plusieurs millions d’années. A cette époque, la région était un véritable paradis subtropical dont la côte était protégée par un ensemble d’îlots, de baies qui empêchaient le froid venant du sud d’arriver sur la côte, et permettant la création d’un paradis chaud où une abondante et étrange faune, unique en espèces, a évolué d’une manière extraordinaire. L’on peut aujourd’hui observer au sein de ce site archéologique, les restes osseux d’une baleine préhistorique qui pesait près de 50 tonnes, ou encore ceux de tortues marines datant de 9 millions d’années, mesurant et pesant le double de ce que l’on connait aujourd’hui. Continuation pour Puerto Inca, situé à 100km de Nazca, en direction d'Arequipa. Nous passerons par l'ancone port construit par les incas et était le lieu stratégique pour acheminer du poisson frais à Cusco. Nuit à Puerto Inca.
 

 
JOUR 10 : PUERTO INCA - AREQUIPA (8h de route)
 
Départ de Puerto Inca. Arrivée en fin de journée à Arequipa, située entre mer et montagne, à 2 360 m d’altitude, au pied d’une chaîne de volcans qui culminent à près de 6 000 m. Oasis en plein désert, la « ville blanche » tire son surnom du sillar, cette pierre volcanique poreuse blanche, à la base de toutes les constructions. Nuit à l’hôtel Casa Andina classic.
 

 
JOUR 11 : AREQUIPA
 
Journée de visite de la ville. Le couvent Santa Catalina bâti au 16 ème siècle, unique au monde : une véritable citadelle religieuse, avec ses 20000 m2 de superficie, ses ruelles et ses places dont toutes portent le nom d’une ville espagnole. Le Musée de la momie "Juanita", la jeune fille du volcan Ampato. Morte à l’âge de 12 ou 13 ans, cette fille inca a été offerte à Apu Ampato par les prêtres incas. C’est grâce à l’éruption du volcan Sabancaya qu’elle a pu être découverte en 1995 par un anthropologue nord-américain. Les restes de cette momie continuent d’être étudiés. Le tranquille quartier de Chilina oû l’on domine les anciennes cultures en terrasses; celui de Yanahuara avec ses résidences entourées de jardins ensoleillés; le mirador qui offre une vue surprenante sur la ville et les volcans environnants. Arrêt au marché San Camillo. Continuation de la visite vers la Place d’Armes avec ses belles arcades; la cathédrale construite au siècle dernier; l’église de la Compagnie de Jésus et ses cloîtres, de style baroque métis, considérés comme l’expression la plus parfaite de l’architecture religieuse du 17 ème siècle. Nuit à l’hotel Casa Andina ou équivalant.
 

 
JOUR 12 : AREQUIPA – CANYON DE COLCA - CHIVAY
 
Départ matinal vers le canyon de Colca. Traversée du canyon pour rejoindre la réserve de Pampa Canahuas. La faune andine y est protégée ; lamas, alpagas, vigognes paissent au milieu d’un paysage exceptionnel de steppe désertique à perte de vue, délimité à l’horizon par les cimes enneigées des Andes. Sur ces hauts plateaux subsistent encore les anciens canaux aymaras datant de 3 000 ans, destinés à récupérer les eaux de la fonte des neiges pour alimenter les cultures en aval. Découverte de villages typiques tel celui de Sibayo. Continuation pour la station thermale de La Calera où nous pouvons profiter d’un agréable bain chaud, puis vers Chivay. Nuit à l’hôtel Casa Andina ou équivalant.
 

 
JOUR 13 : YANQUE - CHIVAY
 
Départ vers le Mirador de la Croix du Condor. Marche vers le salto del Cura (1h environ). Le canyon commence véritablement après de village de Chivay : vallées profondes et sauvages, couvertes de superbes « andenes » (probablement les plus importantes du Pérou). Dîner et nuit au Casa Andina classic.
 

 
JOUR 14 : CHIVAY – SILLUSTANI - PUNO
 
Continuation pour Puno et visite, en cours de route, du site archéologique de Sillustani. Dans ce cimetière inca et pré-inca édifié sur la lagune d’Umayo, les tombeaux s’élèvent en tours, les « ayawasis » ou « chullpas ». Les Kollas enterraient leurs souverains dans ces étranges constructions funéraires de pierre, faisant de ce lieu un sanctuaire au cœur d’un paysage superbe. Arrivée à Puno. Dîner et nuit à l’hôtel Casona Plaza.
 

 
JOUR 15 : PUNO – LAC TITICACA – ILE DE TAQUILE - PUNO
 
Puno, ville de 80.000 habitants, s’étend au bord du majestueux Lac Titicaca (3.850 m d’altitude). Le paysage est enchanteur. On distingue à l’horizon les Andes boliviennes. L’immensité du lac d’un bleu profond est parsemée de quelques îles, comme si le port de Puno s’ouvrait sur une mer intérieure. Le Lac Titicaca, le plus haut lac navigable du monde, constitue le berceau mythique de l’empire du Tahuantinsuyo. Selon la légende originale de la culture inca, le premier Inca, Manco Capac, et son épouse, Mama Ocllo, émergèrent du lac, envoyés par leur père, le dieu Soleil, pour fonder l’empire du Tahuantinsuyo. Départ vers l’île de Taquile (1h30 de bateau). C’est un véritable havre de paix : les habitants de l’île respirent le bien-être et la douceur de vivre. Nous sommes accueillis par la communauté quechua, résidente de l’île qui y perpétue un mode de vie et d’organisation sociale hérité de l’époque inca tout à fait étonnant. L’activité principale est le tissage, outre l’agriculture et l’entretien de l’île. Dans cette microsociété parfaitement organisée et hiérarchisée, nous reconnaissons les administrateurs à leur chapeau noir. Nous pouvons participer à un atelier de tissage avec les hommes, qui, seuls, brodent des tissages colorés arborés par tous les habitants. Retour à Puno et nuit à l’hôtel Casona Plaza. 
 

 
JOUR 16 : PUNO – PUCARA - CANYON TINAJANI - ANDAHUAYLILLAS – CUZCO (7h de route)
 
L’intérêt de ce voyage par la route réside dans les nombreuses haltes à la découverte des villages qui ponctuent l’itinéraire. Nous franchissons le col de La Raya à 4.338 mètres d’altitude où nous découvrons les sources de l’Amazone. Situé au niveau de l’altiplano entre Cusco et Puno, vers le village de Ayaviri, le canyon de Tinajani se caractérise par d’irréelles formations rocheuses mesurant jusqu’à 100 mètres de haut. Travaillées naturellement au fil des siècles par la pluie et le vent, ces roches évoquent des animaux et bien d’autres choses selon l’imagination de chacun. Au cœur du canyon, se trouve la plus grande concentration de Puya Raymondi du monde. Cette plante, découverte par l’italien Antonio Raymondi, pousse uniquement au Pérou et est considérée comme le plus grand broméliacée du monde. A Raqchi, visite du temple de Viracocha, nous poursuivons notre route à travers les magnifiques paysages de l’Altiplano vers Andahuaylillas, nous visitons la magnifique église qualifiée de « chapelle Sixtine » des Andes. « Conçue par un jésuite, le père Pedro de Bocanegra, l’église illustre l’axiome du baroque : l’horreur du vide. A une seule nef, avec un arc triomphal, outre son retable d’or fin et les cloisons de bois doré qui séparent les caissons du plafond, elle est entièrement peinte dans le style « mudejar », arabo-andalou : voûte couverte de losanges bleus, rouges et jaunes contenant des rameaux de feuillages, murs peints à fresques d’épisodes religieux, d’anges à plumes, de bouquets de fleurs, de rinceaux et, à l’entrée, d’un jugement dernier d’une fraîcheur naïve, due, comme toutes les autres peintures, à Luis de Riano » (Le Figaro le 20 juillet 2006). Arrivée à Cuzco. Dîner et nuit à l’hôtel Eco Inn. 
 

 
JOUR 17 : CUZCO
 
Journée consacrée à la visite de la ville phare de l’Empire inca, aujourd’hui classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, et de quatre ensembles archéologiques d’époque inca. Nous visitons, aux environs de Cuzco, les forteresses de Sacsayhuaman et de Pucca Pucara, l’amphithéâtre de Qenqo au cœur de ce qui devait être un centre religieux, les bains de Tambomachay où l’on venait pour le culte de l’eau. Bâtie sur les ruines de l’ancienne capitale inca, Cuzco constitue sans aucun doute l’un des témoignages les plus éloquents de l’organisation sociopolitique inca, et des techniques architecturales avancées qui surent résister à plusieurs siècles de sismologie très active dans la région. Quand un nouveau tremblement de terre ravagea Cuzco au milieu du XXème siècle, les soubassements incas restèrent inébranlables. Erigée sur les constructions incas, l’empreinte de la conquête espagnole qui donna son nouveau visage à la ville, ne manque pas d’intérêt. Parce qu’à Cuzco plus qu’ailleurs, il fallait faire plus grand et plus beau pour mieux enfouir ou dissimuler le passé inca, la ville hérita de magnifiques demeures hispaniques, de plusieurs cloîtres et d’églises comme celle de  Santo Domingo érigée sur le Qoricancha inca. Nous parcourons les principales artères. Au centre de la ville, sur la Place d’Armas, qui fut le cœur de l’Empire inca, se dresse l’église de la Compagnie de Jésus et la Cathédrale. Dîner spectacle dans un restaurant local. Nuit à l’hôtel Eco Inn. 
 

 
JOUR 18 : CUZCO – MARAS – MORAY - URUBAMBA
 
Départ matinal pour les salines de Maras et le laboratoire agricole de Moray. Pour accéder aux Salines, nous effectuons une courte marche qui nous fait franchir un pont sur la rivière Vilcanota, monter le long des bassins jusqu’au mirador où l’on dispose d’une vue panoramique. Ces étonnantes mines de sel figuraient parmi les sites d’exploitation au centre des économies inca et pré inca, quand le sel constituait une richesse au même titre que l’or. Nous continuons ensuite vers l’étonnant site archéologique de Moray. Aujourd’hui seul un des quatre centres expérimentaux agricoles incas a été restauré. Ce cratère naturel profond d’une vingtaine de mètres environ, ayant la forme d’un amphithéâtre romain nous révèle l’état d’avancement de l’Empire du Tawantinsuyu en matière agricole. Retour à Urubamba. Dîner et nuit à l'hôtel San Augustin.
 

 
JOUR 19 : URUBAMBA – CHINCHERO - PISAC – CUZCO
 
Départ pour Chinchero pour une visite du village et du marché dominical ; il conserve une certaine authenticité et réunit des paysans et artisans qui pratiquent encore le troc. Nous atteignons ensuite le village de Pisac (2.970 m) dans la vallée de la rivière Vilcanota. C’est le marché dominical où se retrouvent notables, marchands, villageois des environs, qui ont aussi fait le déplacement pour la messe en Quechua donnée chaque dimanche en l’église de Pisac. Les costumes traditionnels, les étals colorés des artisans, les Indiennes agenouillées qui vendent fruits et légumes... Nous participons ici à l’un des plus beaux marchés d’Amérique Latine. Dominant la vallée de Vilcanota, nous visitons les ruines de Pisac (3.300 m), en admirant particulièrement le Temple de la Lune, disposé en arc face aux montagnes sacrées. Nous rejoignons Cuzco. Dîner et nuit à l’hôtel San Augustin.
 
A l'occasion du départ de l'Initi Raymi (le 24 juin), la visite du marché de Chinchero sera remplacée par celle du marché d'Urubamba qui se tient les mercredis. Suivra la visite des sites de Mars et Moray. La visite de Pisac aura lieu le Jour 18. 
 
JOUR 20 : URUBAMBA – PUMAMARCA - WILLOQ - OLLANTAYTAMBO - AGUAS CALIENTES
 
Après le petit-déjeuner, nous rejoignons Ollantaytambo depuis Willoq. En chemin, nous nous arrêtons aux ruines de Pumamarca. Puis, nous visitons la forteresse d'Ollantaytambo érigée sur des vestiges incas. Après son retrait de Calca en 1536, Manco Inca se serait réfugié à Ollantaytambo et y aurait organisé une résistance puissante contre les conquistadors. Constituée de plus de 750 mètres de long, cette forteresse impressionne par son caractère monumental et sa prouesse technique dans l’aménagement de ses canalisations et de ses terrasses escarpées. Départ en train pour Aguas Calientes (2h30). Le village s’étend en bordure de l’Urubamba, de part et d’autre de la voie ferrée. Puis nous redescendons à pied vers le village d’Aguas Calientes. Dîner et nuit à l’hôtel Hatun Inti classic.
A NOTER : Pour le trajet en train à destination du Machu Picchu, il est recommandé de prévoir un petit sac-à-dos de 5kg maximum contenant ses effets personnels pour une nuit. Les restrictions de bagages étant strictes, nous retrouverons nos bagages à Cuzco.
 

 
JOUR 21 : AGUAS CALIENTES – MACHU PICCHU - OLLANTAYTAMBO - CUSCO
 
Tôt le matin, ascension à la citadelle en navette et visite guidée de la « cité perdue des Incas » : les habitations, les terrasses, le Temple du Soleil, la place principale, l’Inti Watana (calendrier solaire), la roche sacrée, le palais de l’Inca, les tombeaux.... Lorsqu’en juillet 1911, Lord Hiram Bingham découvre, enfouies dans une forêt dense et humide, les ruines de Machu Picchu, il révèle au monde l’existence d’une Cité inca soupçonnée dans les récits de la conquête. C’est dans ce lieu magique, perché dans la montagne, et au seul prix d’une longue et éprouvante marche, que se serait réfugié le dernier chef inca, Manco Inca II, fuyant l’assaillant espagnol. Après la visite, descente vers Aguas Calientes et train en direction d’Urubamba. Quand le train se met en place, comme chaque jour, les marchands ambulants qui s’étaient installés sur les voies, se dispersent et rejoignent la foule qui se presse sur le quai. Nuit à l'hôtel Eco Inn.
 

 
JOUR 22 : CUZCO - JOURNEE LIBRE
 
Journée et repas libres libre à Cusco. Nuit à l'hôtel Eco Inn.
 
Départ du 03 juin 2018 : A l'occasion de l'Inti Raymi, la journée sera guidée. Chaque année le 24 juin, Cuzco célèbre l’Inti Raymi en l’honneur du dieu soleil. Fête majeure du calendrier inca, l'Inti Raymi (ou fête du soleil en quechua) est à l'origine une cérémonie religieuse inca en l'honneur de l'Iinti, le dieu soleil.  Il marque le solstice d'hiver dans les pays andins de l'hémisphère sud. Accompagnés de notre guide, nous quittons l'hôtel à pieds pour rejoindre le Corincancha où le grand inca dirige la célébration. Puis le cortège composé de nobles, prêtres et membres de la cour se dirige vers l'a place d'Armes pour la cérémonie du coca. En voiture, nous rejoignons les tribunes de la forteresse de Sacsayhuman (à 2km de Cusco). La cérémonie est ponctuée de plusieurs rites, dont le rituel du feu sacré, du pain sacré, du sacrifice du lama : une véritable incursion dans le passé inca, ponctué de danses et de chants. 
 
JOUR 23 : CUZCO - LIMA - NUIT EN VOL
 
Envol de Cusco pour Lima. Connexion avec le vol pour Lima. Nuit en vol.
 

 
JOUR 24 : PARIS
 
Arrivée à Paris
 

 
 
Déroulement du voyage
 
Conditions de déplacement
 
Hébergement
 
Climat
   
Dates et prix
   
 
Prendre une option
sur ce voyage
 
Recevez la
fiche technique
 
Recevez notre
catalogue
 
 
Les points forts
- Les marchés de Huancayo, Pisac et Chinchero
- Les colonies de loups de mer et manchots des îles Ballestas
- Les canyons de Colca et de Tinajani
- L'héritage colonial et les vestiges incas de Cuzco
- La traversée en buggy de Punta San Fernando, un des derniers sanctuaires naturels
- Le Machu Picchu et les trésors de la Vallée Sacrée, Maras, Moray, Ollantaytambo, Pisac
 
 
 
Sur les traces des civilisations pré-incas  
En savoir plus
 
   
 
Andes sacrées et fêtes péruviennes  
En savoir plus
 
   
 
Machu Picchu, lac Titicaca et Salar d'Uyuni  
En savoir plus
 
   
 
L'art de Chavin aux Incas  
En savoir plus
 
   
 
Sur les traces de l'Empire Inca  
En savoir plus
 
   
 
L'Amazonie péruvienne  
En savoir plus
 
   
     
 Explorator 2007 tous droits réservés - Notice légale - Plan du site Réalisé par Aditel agence web